Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

art contemporain installation à Cahors d'Anaïs Lelièvre du 2 au 30 octobre 2010

Publié le par Sculpture46

Installation Flottante a la Fontaine des Chartreux

 

Flottement cellulaire, 2010, images numériques imprimées sur bâche, contrecollées sur liège, ancrées au sol, flottant sur l’eau.

 

 

Extraites de mon corps et étendues en constellation sur la Fontaine des Chartreux à Cahors, ces images de papilles font échos aux roches irrégulières, à la végétation qui y germe et aux légers remous de l’eau. Par ces résonnances, l’environnement devient comme un gigantesque fluide salivaire ; et le corps, d’une nature alors incertaine, redevient cette première cellule, issue de la « soupe primitive », qui contenait virtuellement en elle une multiplicité d’êtres vivants. Comme ce chaos à l’origine du monde, qui selon Ovide, confondait mer, ciel et terre, et d’où serait né le premier homme.

Et, remplissant l’intervalle qui sépare ces corps, l’eau fluctuante est comme un liant, qui éloigne ou rapproche selon le courant, rendant visible une dynamique relationnelle. Celle du réseau humain qui forme le corps urbain, rappelé ici à des fonds originels : les images semblent émerger des entrailles de cette fontaine d’où s’est étendue la ville de Cahors, et qui la nourrit encore.

Ainsi, mon corps régresse eau et actualise le corps de l’eau. Cette relation primitive interrogeant l’être-au-monde et l’être-ensemble, est paradoxalement réactivée par les ressources des nouvelles technologies, comme si à travers leurs flux énergétiques, elles étaient encore animées de ces racines. Par ma pratique, je tente d’en creuser la surface, pour en faire rejaillir les sources.

                       

                                                                                                                                                         Anaïs Lelièvre

 

 

l'artiste  Anaïs Lelièvre en pleine installation

 

Photo-009-copie-1.jpgPhoto-007-copie-1.jpgPhoto-008.jpg

Commenter cet article