Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand les coiffes du Congo sont présentées comme des sculptures Grenier du chapitre à Cahors jusqu'au 31 aout 2014

Publié le par Sculpture46

Le Voyage au Congo est articulé autour de la projection du film réalisé par André Gide et Marc Allégret en 1925-1926 lors de leur périple de onze mois en Afrique Équatoriale française, de l'embouchure du Congo au lac Tchad.
Plus de quatre-vingt photographies, accompagnées d’extraits du Voyage au Congo, publié en 1927, témoignent de la prise de conscience par l’écrivain de l’asservissement des populations aux compagnies concessionnaires dans les zones forestières, de leurs abus et de la brutalité de leurs pratiques et de la complicité de l’administration coloniale.L’ensemble photographique réalisé par Marc Allégret, posant un regard humaniste sur les hommes et les femmes rencontrés tout au long de leur périple, donnent à voir un territoire peu connu mais n’a pas de caractère ethnographique. Comme le journal de Gide, ces images constituent un véritable plaidoyer contre le travail forcé et la pauvreté des populations locales.

A l’uniformité du casque colonial répond le port de coiffes manifestant à la fois une forte identité et une créativité qui tire profit de la diversité des ressources naturelles. Les fibres tressées évoquent le travail de vannerie et se transmuent parfois en longues nattes et en pompons. Les plumes apportent leur charme vaporeux lorsqu’une unique rémige n’est pas crânement plantée sur le bord de la coiffe. Les cauris, coquillages emblématiques, symboles de richesse, dessinent des fleurs à quatre pétales. Ils sont parfois remplacés par des objets manufacturés tels que les petites perles de verre dessinant des motifs proches des mosaïques occidentales, des boutons nacrés organisés en successions régulières, ou de fines chaînettes métalliques.

Grâce au prêt d’une exceptionnelle collection de coiffes congolaises et d’épingles du premier quart du XXe siècle réunie par Serge Le Guennan, chaque visiteur pourra en découvrir les multiples usages utilitaires, symboliques et identitaires.
Exposition organisée par le musée de Ca
hors Henri-Martin

Grenier du Chapitre - Horaires d’ouverture :
11h-18h, dimanche et jours fériés : 14h-18h, fermé le mard
i
.

n'oubliez pas de cliquer sur les images pour les agrandir

Quand les coiffes du Congo sont présentées comme des sculptures Grenier du chapitre à Cahors jusqu'au 31 aout 2014
Quand les coiffes du Congo sont présentées comme des sculptures Grenier du chapitre à Cahors jusqu'au 31 aout 2014
Quand les coiffes du Congo sont présentées comme des sculptures Grenier du chapitre à Cahors jusqu'au 31 aout 2014
Quand les coiffes du Congo sont présentées comme des sculptures Grenier du chapitre à Cahors jusqu'au 31 aout 2014
Quand les coiffes du Congo sont présentées comme des sculptures Grenier du chapitre à Cahors jusqu'au 31 aout 2014
Quand les coiffes du Congo sont présentées comme des sculptures Grenier du chapitre à Cahors jusqu'au 31 aout 2014
Quand les coiffes du Congo sont présentées comme des sculptures Grenier du chapitre à Cahors jusqu'au 31 aout 2014
Quand les coiffes du Congo sont présentées comme des sculptures Grenier du chapitre à Cahors jusqu'au 31 aout 2014
Quand les coiffes du Congo sont présentées comme des sculptures Grenier du chapitre à Cahors jusqu'au 31 aout 2014

Commenter cet article